Protéger son potager des oiseaux et petits mammifères

Les oiseaux et les petits mammifères comme les mulots détruisent en masse les plantes à grains et les fruits. Il est nécessaire de protéger son potager sans pour autant porter atteinte à la vie des animaux et c'est pourquoi quelques mesures sont à prendre.

Les dégâts provoqués par les oiseaux et les petits mammifères

Ces nuisibles comme les taupes adorent grignoter les jeunes pousses et les racines tandis que les petits oiseaux s’attaquent aux fruits et aux baies tels que les tomates, les fraises et les framboises. Les dommages ne s’arrêtent pas à la perte de la récolte. Les fruits arrachés se décomposent et peuvent causer et répandre des maladies fongiques. Il en est de même pour les fientes et les germes apportés par les animaux qui peuvent rendre les cultures impropres à la consommation.

Les moyens efficaces pour lutter contre les nuisibles

Les campagnols, les souris et surtout les rats sont des vecteurs de maladie grave. Il faut éliminer les rongeurs avec des pièges. Les poisons sont recommandés puisqu’ils se multiplient de manière exponentielle.

Par contre, les oiseaux apportent de l’équilibre pour l’écosystème. Ils sont opportunistes, c’est-a-dire qu’ils trouvent toujours des moyens pour se nourrir ailleurs mais ils s’attaquent aux cultures s’ils y parviennent. Pour la protection des cultures, la meilleure solution consiste donc à les éloigner. Divers moyens de dissuasion sont disponibles chez des points de vente spécialisés pour l’agriculture. Pour un meilleur résultat, il faut combiner les méthodes auditives et les méthodes visuelles de luttes contre les oiseaux.

Les méthodes auditives

Les bruitages font fuir les oiseaux. Les effaroucheurs sonores permettent à les incommoder et à les éloigner du lieu de culture. Ces effaroucheurs sonores nécessitent une implantation bien étudiée puisque les oiseaux sont moins sensibles aux bruits que l’homme et que ces matériels peuvent gêner le voisinage.

- Les appareils ultrasons

Ils sont efficaces pour les mammifères qui viennent chasser et se prélasser sur les cultures et les piétiner mais inefficace pour les oiseaux.

Effaroucheur ultrason

Effaroucheur ultrason © DR

- Canon à propane

Il convient de choisir les canons programmables, ceux qui ont des bases rotatives et qui tirent à intervalles irréguliers sont les plus efficaces. Ceux connectés avec un détecteur de mouvements sont plus adaptés. Le pistolet est également un moyen pour effrayer les oiseaux mais il nécessite l’intervention permanente sur terrain à chaque invasion.

- Les bruits électroniques

Les bruits tels que les piaillements de détresses et les cris de prédateurs annoncent un danger pour les volatiles et leur font quitter le lieu au plus vite. Toutefois, il faut les amplifier avec des haut-parleurs et changer de temps en temps leur emplacement.

Les méthodes visuelles

Les oiseaux détectent très bien les objets qui flottent dans l’air et s’en écartent de peur qu’il s’agisse de rapace. Toutefois, pour éviter que les oiseaux s’y habituent, il faut changer fréquemment leur place et combiner les différents effaroucheurs visuels.

- Cerfs-volants effaroucheurs

Avec une envergure de 1m 80, ces silhouettes de rapaces géants effraient les merles, étourneaux, moineaux et autres corneilles. Ils gênent également leur approche.

Effaroucheur cerf volant

Effaroucheur cerf volant © DR

- Ballons aux yeux de prédateurs

Ceux à couleur dominante jaune sont les plus efficaces, il faut les suspendre à une hauteur d’environ 2 mètres.

Les filets de protection

Le filet est le moyen le plus efficace pour protéger les arbres fruitiers. La taille des filets et de leurs mailles varie selon le type de plantes à protéger comme les tomates, les cerises, les pêches, etc. Il faut aussi faire son choix en fonction des types de nuisibles à écarter.